Des pêcheurs espagnols victimes d'une voie d'eau

Ils pêchaient des pouces-pieds, la mer les a jetés sur les rochers. Leur embarcation était en train de couler.
Vedette de 1ere classe SNS 142 la teignouse
Légende
La "Teignouse" est une vedette de 1ère classe de nouvelle génération, construite en 2002 par le chantier Bernard de Locmiquélic ©JM Liot

A priori, une intervention classique : deux hommes en grande difficulté, à bord d’un semi-rigide baptisé Maribel, en train de couler, dans le sud-ouest de l’île de Houat. Ce 10 décembre 2018, à 22 h 30, les sapeurs-pompiers du centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (CODIS) reçoivent l’appel depuis un téléphone portable, répercuté au centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) d'Étel, lequel alerte la station SNSM de Quiberon (Morbihan).

Le temps de réunir l’équipage et la vedette SNS 142 La Teignouse prend la mer, direction Houat, tandis que l’hélicoptère de la protection civile, Dragon 56, est mobilisé à son tour.

Sportif, voire, dangereux

Le Lynx, un bâtiment-école de la Marine nationale, qui se trouve à dix minutes, dépêche une de ses annexes pour secourir les deux naufragés. Il s’agit de deux marins pêcheurs espagnols, en combinaison de plongée. De toute évidence, ils se livraient à la pêche aux pouces-pieds, dans cette région de l’Atlantique où on en trouve en quantité. Le pouce-pied est un petit crustacé à pédoncule charnu et court, qui vit en grappes sur les rochers. Le plus souvent sur des falaises difficilement accessibles, battues par les vagues. Sa récolte est sportive, voire dangereuse. Elle est réglementée et seulement ouverte du 15 janvier au 15 mars et du 15 septembre au 15 novembre. Sa chair est particulièrement prisée par les Espagnols et les Portugais. Ce qui explique la présence, ce soir-là, des deux Espagnols sur les lieux de pêche.

Semi-rigide rouge remorqué par les Sauveteurs en Mer de Quiberon
"Le Maribel" - en très mauvais état - a été remorqué par la SNS 142 jusqu'à Quiberon

Peu bavards

Sauvés par les hommes de la Marine nationale, les deux Espagnols, particulièrement éprouvés (température de l’eau à 12 °C) sont transférés à bord de la SNS 142 La Teignouse, direction Port-Maria, à Quiberon. Tandis que le semi-rigide, en bien mauvais état, est pris en remorque. Peu bavards, les Espagnols ne s’attardent pas sur les circonstances ayant endommagé leur bateau. Manifestement, à plusieurs reprises, leur embarcation a été projetée sur les rochers, ce qui a provoqué une voie d’eau. Les gendarmes les attendent au port pour une première audition, avant de les transférer à l’hôpital de Vannes pour une nuit en observation. Le lendemain, après avoir été entendus plus longuement par les gendarmes, les deux Espagnols ont, seulement, récupéré le moteur hors-bord et abandonné leur bateau comme épave.

Nos bénévoles sont entraînés et équipés pour effectuer ce type de sauvetage. Grâce à votre soutien, vous les aidez à être présents la prochaine fois !

Équipage engagé à bord de la SNS142 La teignouse

Patron : Olivier le Floch

Mécanicien : Yannick Redolfi

Radio : Louis Metivet

Canotier : David Alexandre

Nageur : Michel Lopez

Article rédigé par Francis Salaün dans Sauvetage n°147 du 1er trimestre 2019