Quentin, 19 ans, en poste à Saint-Valery-en Caux

Quentin est étudiant en 2ème année de DUT Hygiène Sécurité Environnement (HSE) au Havre et il est l’un des gagnants du grand concours photo "Sauveteurs en Action" 2014. Cet amateur de voile et de plongée joue également du Carillon, instrument local du Nord, dont il est originaire.

Rencontre avec un tout jeune Nageur Sauveteur :

  • Depuis quand êtes-vous Nageur Sauveteur ?

J’ai intégré la SNSM en septembre 2013 pour commencer ma formation.

  • Comment avez-vous entendu parler de la formation de Nageur Sauveteur ?

J’ai passé mon BNSSA dans une structure "civile" chez moi, dans le Nord, et c’est pendant cette formation que j’ai eu envie d’utiliser mon BNSSA pour surveiller des plages.

Pour cela, j’ai choisi la SNSM l’année suivante  car c’est une organisation nationale dont on entendait souvent parler.

  • Pouvez-vous nous résumer le déroulement de votre formation ?

J’ai suivi ma formation au CFI du Havre. En parallèle des diplômes nécessaires (permis bateau, PSE1/2, etc.) préparés tout au long de l’année, se déroulent les entraînements : deux par semaine en piscine, une séance de renforcement musculaire, ainsi qu’une sortie mer par semaine en moyenne. Ce fonctionnement permet de rapidement rentrer dans le "vif du sujet" et d’être préparé à différentes conditions, aux diverses techniques de sauvetage, etc.

  • Pourquoi avoir choisi de devenir Nageur Sauveteur ?

J’ai choisi de devenir Nageur Sauveteur principalement pour être au service des autres durant l’été.

De plus, c’est une activité qui permet la pratique du sport (que ce soit dans l’eau et hors de l’eau), et comme je suis attiré par la mer, cette fonction me permet de mêler l’utile à l’agréable.

  • Quelles différences vous ont frappé entre l’entraînement et la pratique ?

Lorsque nous sommes en plage, nous avons des responsabilités, nous sommes en quelque sorte les "référents de la plage", ce dont nous n’avons pas forcément conscience (du moins pas autant) pendant l’entraînement.

La majeure partie du temps en entraînement est consacrée à la pratique du sauvetage, alors qu’en poste celui-ci est exceptionnel : la prévention ainsi que l’observation prennent plus d’importance.

  • Avez-vous le sentiment que votre formation vous a bien préparé ? Que changeriez-vous ?

Quand je suis arrivé en saison j’avais une légère appréhension du fait de ces nouvelles responsabilités mais je me suis néanmoins senti bien préparé à toutes les situations possibles.

  • Quelles sont les qualités requises pour être un bon Nageur Sauveteur ?

Selon moi un Nageur Sauveteur doit être patient, sociable (que ce soit avec les autres membres du poste ou bien avec les autres acteurs de la vie locale / les estivants), et rigoureux.

  • Qu’avez-vous appris en étant Nageur Sauveteur ?

Les deux mois en poste m’ont permis d’en apprendre un peu plus sur la vie en communauté avec l’ensemble du poste.

  • Êtes-vous également Sauveteur Embarqué ou pensez-vous le devenir ?

Du fait de mon manque de disponibilité, je ne peux pas tenter de devenir Sauveteur Embarqué, mais selon mon futur métier (localisation géographique, disponibilités), c’est une activité qui m’intéresserait fortement !

  • Quel est votre plus beau souvenir ?

La bonne ambiance en poste !

  • Quel a été votre moment le plus difficile ?

Je n’ai pas eu de moment vraiment "difficile" cet été.